Système nerveux

Plantes toniques et stimulantes, se soigner par les plantes

Achillée mille-feuille

Stimulante et tonique, l’achillée, nommée parfois « sourcil de Vénus », se consomme sous forme d’infusion : 15 g de feuilles et de fleurs séchées en infusion pour 1/2 l d’eau bouillante. 1 ou 2 tasses par jour pour une cure assez longue.

Alchémille

Elle entre dans quelques préparations homéopathiques et son action tonique s’accompagne de propriétés dépuratives qui en font, par excellence, la tisane du printemps. Son nom lui vient de l’usage qu’en faisaient les alchimistes : elles passaient également pour avoir une action rajeunissante. 20g de plante, feuilles et fleurs séchées en infusion pour 1l d’eau bouillante. 2 ou 3 tasses par jour.

Anis

On utilise surtout ses semences et parfois ses feuilles et ce, depuis la plus haute antiquité puisqu’il était connu des Egyptiens et des Crétois. Son action tonifiante s’exerce aussi bien sur le système digestif que sur le cœur et l’appareil respiratoire. En infusion, 1 cuillérée à café pleine de graine d’anis pour une tasse d’eau bouillante. 2 ou 3 fois par jour, après les repas.

Arnica

C’est un défatigant très actif mais qu’il faut employer avec précaution car il peut être la cause de nausées et sueurs froides fort désagréables. Vous commencerez donc votre cure avec 1 tasse par jour puis 2 au maximum d’une infusion de feuilles et de fleurs sèches à raison d’une cuillerée à café par tasse.

Estragon

En dehors de la cuisine, où il tient bien sa place, vous consommerez l’estragon sous forme d’infusion : 20g de plante fraîche par litre d’eau. Laissez infuser au moins 1/4h. 3 ou 4 tasses par jour au moment des repas.

Frêne

Si vous êtes fatigué malade, convalescent encore un peu fébrile, vous consommerez, à volonté, l’infusion composée de 30 g de feuilles sèches pour 1 l d’eau. Ajoutez quelques feuilles de menthe à cette infusion et vous la boirez en guise de thé, voire de boisson aux repas.

Fumeterre

Fatigué, asthénique vous vous trouverez bien d’une cure d’une semaine

(pas plus) d’infusion de 30 g de la plante entière séchée pour 1L d’eau. Laisser infuser 1/4 d’heure. Une tasse avant chacun des repas.

Gentiane

Vous aimez son goût amer dans un apéritif bien connu à la belle couleur

jaune. Après une maladie infectieuse, tout au long d’une convalescence délicate ou si, tout simplement, vous vous sentez fatigué, ayez recours à la gentiane : elle vous refera une belle provision de globules blancs. La racine de gentiane, seule partie utilisable de la plante, peut être transformée en un vin tonique de la façon suivante : laissez macérer 40 g de racine séchée dans 40 g d’alcool à 45° pendant 24 heures, ajoutez à 1 l de vin rouge ou blanc et laissez encore macérer pendant 10 jours, passez à travers une mousseline et consommez à raison d’un petit verre avant chaque repas.

Hysope

C’est un vigoureux tonique qu’il convient d’utiliser avec précaution dans tous les cas de fatigue, d’anémie. 15 g de sommités fleuries sèches, en infusion par litre d’eau. 3 ou 4 tasses par jour, bien sucrées.

Marrube

Son nom vient de l’hébreu march qui signifie amer, et, en effet, le marrube est fort amer, il convient de sucrer abondamment les tisanes que l’on prépare avec les plantes fleuries dans les cas de fatigue, il joue un rôle efficace de stimulant de l’appétit. 20 g, en infusion, par litre d’eau, à laisser infuser pendant 15 minutes. 3 ou 4 tasses par jour.

Ortie

C’est un fortifiant à tout faire : anémies, chloroses, convalescences, suites d’hémorragies. 50 g de feuilles en décoction pour 1 l d’eau. Faire bouillir 3 minutes puis infuser 10 minutes. 1 tasse avant chaque repas.

Plantain

Faites votre récolte de plantain, au printemps, jusqu’à la floraison, en cueillant les feuilles qui poussent tout près du sol, à la base de la plante. C’est un puissant stimulant et tonique, précieux dans les cas de grande fatigue et d’asthénie. Décoction de 100 g de feuilles séchées, en morceaux, par litre d’eau ; faire tremper à froid pendant 10 minutes puis porter doucement à ébullition pendant 3 minutes. Laisser infuser 10 minutes. 3 à 5 tasses par jour.

Romarin

C’est un tonique majeur, stimulant des glandes cortico—surrénales qui fabriquent cette fameuse cortisone, hormone de l’agression et de la défense. Il se révèle bien utile lorsqu’on se sent un peu affaibli, déprimé ou fatigué. Nous le sacrerons encore vin apéritif et stimulant : dans un litre de vin blanc faire macérer, pendant 15 jours, 60 g de feuilles sèches. Filtrer. 1 verre avant chaque repas.

Sauge

Son nom latin est fort éloquent puisqu’il signifie « sauver ».Elle se prête volontiers à la culture en pot ou en bordure dans les jardins et sur les balcons. Anémiés, convalescents, hypotendus, demoiselles aux règles rares et irrégulières, femmes en cours de ménopause, fatiguées et irritables, buvez 2 ou 3 tasses par jour d’un thé de sauge : 3 feuilles sèches ou fraîches pour 1 tasse. Laissez infuser 5 minutes.

Thym

Il est curieux de constater que la plupart des plantes aromatiques utilisées en cuisine se trouvent être des toniques efficaces, des apéritifs et des stimulants de premier ordre. C’est encore le cas du thym que l’on utilisera dans tous les cas de fatigue, anémie, inappétence. L’infusion de thym fait remonter légèrement la tension, procurant une sensation de force accrue ; dans le même temps son action tonifiante sur le système nerveux efface les angoisses et les idées moroses. 1 ou 2 branches par tasse à laisser infuser pendant 10 minutes. 4 tasses par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *