Système nerveux

Se soigner grâce à des plantes antispasmodiques

Elles combattent les spasmes, les contractures nerveuses, les crampes, les convulsions.

Achillée mille-feuille

15g de feuilles en infusion pour 1/2L d’eau bouillante. Cure prolongée.

Angélique

20 g de racine séchée en infusion pour 1L d’eau bouillante. Une tasse après le déjeuner. Le soir l’angélique risque de provoquer l’insomnie.

Armoise

20 g en infusion pour 1 | d’eau bouillante. Laisser infuser 20 minutes. Entre 3 et 5 tasses par jour.

Aubépine

1 cuillerée à café pour une tasse d’eau bouillante. Deux à quatre fois par jour. L’infusion d’aubépine est l’ancêtre (inoffensif et efficace) des tranquillisants, son action sur le système sympathique jointe à celle qu’elle exerce dans le domaine précis de l’insomnie en font l’auxiliaire de toute médication calmante.

Coriandre

Utilisez-la dans la cuisine à titre d’épice et renforcez son action sur les spasmes et l’éréthisme nerveux en prenant après chaque repas une tasse de décoction préparée avec 1 cuillerée à café pour une tasse. Laisser infuser 1/2 heure.

Gaillet

40 g de plante fleurie en infusion pour 1L d’eau bouillante. Prendre quelques tasses dans la journée. Les affections nerveuses, au sens le plus large du terme, de l’hystérie aux gastralgies nerveuses sont le domaine du gaillet reconnaissable à ses menues fleurs jaunes.

Gui

C’est, lui aussi, un tranquillisant naturel dont les vertus, fort anciennement reconnues, permettent de combattre les crises nerveuses dans toutes leurs manifestations. 30 à 40 g de plante fraîche, réduite en menus morceaux. En décoction à faire bouillir pendant quelques minutes dans 1L d’eau; laisser infuser 1/4 d’heure. 2 à 3 tasses dans la journée, loin des repas. ll est nécessaire de sucrer cette tisane au goût âcre. Ne pas dépasser la dose indiquée, surtout dans le cas de troubles cardiaques.

Marjolaine

Les spasmes du système nerveux : de l’estomac, de l’intestin, ceux des
ovaires, les migraines et les tics nerveux requièrent l’action de la marjolaine. 50 g de sommités fleuries en infusion pour 1L d’eau bouillante. Laisser infuser 5 à 10 minutes et prendre 3 tasses par jour au moment des repas. La marjolaine, que certains nomment origan, sera avec profit… et saveur, utilisée comme aromate dans la cuisine.

Mélisse

Les “spasmes utérins, au moment des règles, cèdent facilement à l’infusion de mélisse. 30 g de feuilles ou sommités fleuries pour 1 l d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes. Jusqu’à 6 tasses par jour.

Sarriette

Elle rétablit l’équilibre du système nerveux central et du système nerveux sympathique ; son action s’exerce notamment sur les spasmes intestinaux. 20 g de sommités fleuries, en infusion, par litre d’eau bouillante. 3 ou 4 tasses par jour.

Tilleul

Les fleurs de tilleul, largement épanouies, sont utilisées efficacement contre les spasmes de toute nature, les contractions nerveuses du tube digestif, les palpitations, les migraines. 20 à 30 g (vous pouvez, sans risque évaluer vous-même la quantité qui vous convient, c’est une question de goût) de sommités fleuries que vous utiliserez fraîches ou séchées, dans 1 l d’eau bouillante, 3 ou 4 fois par jour en laissant infuser 5 à 10 minutes.

Valériane

Palpitations, angoisses et douleurs précordiales, spasmes de l’estomac, crampes intestinales et tous les troubles spasmodiques féminins liés à la ménopause requièrent l’aide précieuse de la valériane qu’il est toutefois recommandé d’employer avec modération sur le plan du dosage et de la durée de la cure. On utilise la racine séchée en infusion, 20 g par l d’eau bouillante, 2 à 3 fois par jour, ¼ d’heure avant les repas. Le goût de cette tisane n’étant pas agréable on peut ajouter, pour le masquer, tout en renforçant l’action calmante, de la mélisse ou de la verveine. Si vous souffrez d’insomnie, absorbez, au moment du coucher, une grande tasse de cette tisane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *