Système nerveux

Les Plantes calmantes pour se soigner

Plantes calmantes

Aspérule

Elle couvre toute une gamme de manifestations nerveuses excessives: vertiges, angoisses, neurasthénie, mélancolie, névralgies, nervosisme, insomnies, agitation nocturne. 1 cuillerée à soupe par tasse de la plante entière, séchée, en infusion, 1 ou 2 tasses dans la journée et une au coucher.

Basilic

A utiliser également comme aromate, en cuisine où on le connait mieux sous son nom provençal de « pistou ». Lui aussi, c’est un tranquillisant d’avant la chimie ! Asthénies, angoisses, insomnies, gastrites nerveuses, migraines, requièrent son emploi. 3 à 5 g de feuilles ou de fleurs en infusion pour 100 g d’eau. 2 à 3 fois par jour après les repas et avant le coucher.

Caille-lait ou Gaillet

0n l’a longtemps utilisé comme remède contre l’épilepsie, il est maintenant recommandé dans les cas d’hystérie, les vertiges et l’insomnie. 20 à 30 g de feuilles et sommités fleuries, en infusion pour 1 l d’eau bouillante. 3 tasses par jour entre les repas.

Coquelicot

Il est loin d’avoir les néfastes propriétés de son cousin le pavot ; il ne présente nulle trace de morphine, et les alcaloïdes qu’il contient sont différents de ceux qui produisent la dangereuse accoutumance. Le coquelicot est le plus efficace des somnifères naturels ; en même temps qu’il rend le sommeil, il fait disparaître les manifestations annexes de nervosisme. Contre l’insomnie ce sont les capsules séchées qu’on utilise. Il convient de les cueillir avant qu’elles soient naturellement desséchées sur la tige. 8 à 10 capsules, en décoction, pour 1/2 l d’eau. Ne pas donner aux enfants.

Houblon

On utilise les cônes du houblon, récoltés en automne. Ils renferment une substance tranquillisante et soporifique très efficace, le « lupulin ». 20 g de cônes secs en infusion pour 1 l d’eau. Laisser infuser 10 minutes. Cette tisane doit être sucrée car elle est fort amère. 3 tasses par jour, la dernière au moment du coucher.

Lavande

L’insomnie, l’irritabiIité, l’agitation, le nervosisme sont efficacement traités par l’utilisation des sommités fleuries, ces petites fleurs bleues si parfumées, qui doivent être récoltées avant d’être pleinement épanouies et séchées loin du soleil. Il convient de manier la lavande avec soin en ce qui concerne les doses car, si elle est calmante, elle peut être aussi, à plus forte dose, tonique et excitante. Dans le domaine qui nous occupe, on consommera 2 à 3 tasses par jour d‘une infusion de 5 g pour 1 l d’eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 minutes. A absorber entre les repas.

Marjolaine

Tous les états d’instabilité nerveuse : tics, irritabiIité, insomnie, tics du visage peuvent être améliorés par cette plante qui régularise l’équilibre des tonus nerveux en augmentant le tonus vagotonique et en minimisant le tonus nerveux sympathique. 30 g de sommités fleuries, en infusion dans 1L d’eau bouillante, laisser infuser 5 à 10 minutes. 2 ou 3 tasses par jour, l’action de la tisane étant renforcée par l’usage culinaire de la plante en tant qu’aromate.

Mélisse

Si vous vous sentez déprimé, irritable, facilement excité sans motif, si vous dormez mal, ayez recours à la bienfaisante mélisse dont la réputation n’est plus à faire. La cure prolongée peut être entreprise sans risques, au contraire. 40 g de sommités fleuries, sèches, en infusion pour 1l d’eau bouillante. Laisser infuser 10 à 15 minutes. 3 ou 4 tasses par jour, la dernière au moment du coucher.

Passiflore

Ses principes actifs sont couramment utilisés dans la fabrication de somnifères. Vous l’utiliserez, dans son état naturel, sèche ou juste cueillie. Elle assure un sommeil calme et reposant et un réveil harmonieux, en même temps qu‘elle calme les excitations psychiques de toutes sortes et notamment celles qui proviennent d’un dérèglement du système nerveux sympathique. 40 g de décoction de feuilles et fleurs pour 1 l d’eau portée à feu doux jusqu’à ébullition maintenue 1 minute. Laisser infuser 10 minutes et absorber 1 tasse le matin, 1 au milieu de l’après-midi et 1 au coucher.

Tilleul

C’est l’un des plus connus parmi les sédatifs et les somnifères. Savez-vous qu’il est quelque peu hypnotique ? Il apaise les affections nerveuses telles que vomissements, palpitations, vertiges, angoisses. Les névroses perdent, grâce à lui, un peu de leur caractère tragique. Il passait jadis pour souverain contre l’épilepsie. En infusion : une bonne pincée par tasse d’eau bouillante à laisser infuser 5 à 10 minutes, trois fois par jour, après les repas.

 

Valériane

Les manifestations les plus violentes du déséquilibre nerveux : crises de nerfs, hystérie, convulsions des enfants, danse de Saint—Guy, les névroses et la neurasthénie sont grandement améliorées par l’usage répété de la valériane. 50 g de décoction de racine sèche pour 1 | d’eau dans les cas graves ou, sous forme de poudre de racines séchées, 1 ou 2g dans une cuillerée de miel 2 ou 3 fois par jour, notamment au coucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *